Entretien - Fondations

Tour de piseAprès la prévention des infiltrations d'eau, la deuxième grande priorité devrait être de s'assurer que le support du bâtiment soit solide et stable.  Une structure qui bouge ou qui n'est pas suffisamment forte pour supporter son propre poids sans broncher additionnée de l'eau et de la neige qui s'y accumulent est un danger potentiel pour tous ceux qui y circulent.  

À Montréal, on trouve principalement des fondations faites de pierres ou de béton. Leur qualité dépendra souvent de leur période de construction puisque les matériaux n'ont pas toujours été d'aussi bonne qualité ni l'expertise de ceux qui les ont construite toujours aussi élevée.  La solidité et l'étanchéité sont ses deux principales qualités.

Il est important de savoir qu'une fondation doit pouvoir respirer de l'intérieur afin d'évacuer l'humidité qui s'en dégage.  Un espace d'un pouce doit en général être maintenu entre elle et tout matériau qui la recouvre.

Le sol sur lequel repose l'immeuble est aussi un élément important à considérer.  Le sol montréalais est constitué d'un tapis de glaise reposant sur le roc d''une montagne qui s'élève lentement vers son centre.  Il y a des endroits où la roche est à fleur de sol et d'autres où la glaise s'enfonce profondément.   Il y a des endroits en ville ou les bâtiments sont d'une stabilité sans faille et d'autres où c'est plutôt précaire, où ça tangue et où ça vague.

Entre les deux, les conséquences financières pourront être très différentes.  Il y a donc lieu de ne surtout pas négliger cette question lorsque vient le temps de choisir un immeuble.

Retour